L’effet miroir: une question d’énergie

Publié: 14 mars 2014 dans Être mieux avec soi-même, Comment améliorer sa sexualité, Sexologue Montréal
Tags:, ,

Bonjour,

Presque tous les êtres humains s’intéressent aux règles et mécanismes sous-jacents aux relations interpersonnelles, qu’elles soient professionnelles ou affectives.

Dans un premier temps, je dois mentionner que nous sommes tous constitués à base d’atomes, qui à leur tour sont formés de protons, d’électrons, donc d’énergie ! D’un point de vue constitutionnel, nous sommes de l’énergie. D’un point de vue sémantique, nous sommes beaucoup plus que ça. C’est comme un livre. D’un point de vue constitutionnel, c’est du papier avec de l’encre mais d’un point de vue sémantique, c’est souvent une histoire riche en sens !

Les êtres humains sont en continuelle interaction avec leur environnement. Quand 2 individus se parlent, il y a échange de mots, de touchers, etc…Il y a communication. Comme validé par plusieurs études, c’est surtout la communication non verbale qui a un impact sur l’interlocuteur. En fait, par notre non verbal, on communique notre énergie et les autres sont très sensibles à ça.

Parfois, on n’a même pas besoin de voir notre interlocuteur bouger ou l’entendre parler pour être sûr que celui-ci se sent en colère. Quelqu’un en colère va émettre une vibration. Dans un contexte davantage sexuel, ça va également se sentir si l’autre nous désire. Une communication vraiment authentique ira au-delà des mots…

Dans mon parcours universitaire, je suis resté marqué par ce que ma superviseure en humaniste-existentiel m’avait appris : « Si tu t’ennuis quand tu rencontres un client, il s’avère fort probable que ton client s’ennuie aussi ». « Si tu sens que tu as besoin de clarifier quelque chose avec un client, il est fort probable que celui-ci se pose des questions aussi ». Dernièrement, j’ai réalisé qu’un client enthousiaste par rapport à la thérapie viendra susciter de l’enthousiasme en moi. Ça me mène actuellement à cette réflexion sur l’effet miroir.

Pensons aux émotions positives par exemple. Quand nous racontons une blague avec un grand sourire et que nous ressentons beaucoup de plaisir et de confiance à ce moment, il devient presque assuré que notre interlocuteur aura également le sourire aux lèvres et ressentira à son tour une partie de notre joie et plaisir. D’après moi, l’amour marche sous cette règle également. On s’attache aux gens qui s’attachent à nous. On désire plus facilement quelqu’un qui nous désire (voir mon article sur le désir sexuel)

Avez-vous déjà ressenti un malaise en face de quelqu’un qui est très anxieux ? La peur se communique également. Vous voyez, le concept s’avère simple mais vrai à mon avis.

Pour les thérapeutes, ce concept peut s’avérer intéressant. Ainsi, je crNE64346_1ois que nous avons avantage à être à l’écoute de nos propres émotions quand nous rencontrons un client. Souvent, ça peut donner des indices sur la qualité de l’alliance thérapeutique et sur ce qui devrait être adressé. Le transfert et le contre-transfert ne doivent jamais être déniés. À titre d’exemple, un client sévère pourra réveiller des insécurités chez le thérapeute et amener à celui-ci à se préparer excessivement pour les rencontres.

Comme mot de la fin, je dirais qu’il faut éviter de se fier à des recettes, des marches à suivre quand on parle de relation. C’est vraiment une question de « feeling » et c’est juste en restant dans le moment présent qu’on peut vraiment entrer en relation avec autrui.

Au plaisir

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s