Le deuil: comment en trouver un sens positif

Publié: 5 décembre 2015 dans Être mieux avec soi-même, Psychothérapie Montréal, Sexologue Montréal
Tags:, , , ,

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, je n’aborderai pas le sujet le plus joyeux à première vue. Comme mon titre l’indique, je vais parler du processus de deuil mais je vais tenter de vous inspirer en vous démontrant que nous pouvons en ressortir du positif.

En tant qu’être humain, nous vivons continuellement des deuils, que ce soit la mort d’un proche, la fin d’une relation amoureuse, le départ d’un ami vers l’étranger, une perte d’emploi, le départ des enfants du nid familial, etc…En fait, vivre un deuil, c’est conscientiser une perte importante dans notre vie. Évidemment, cela fait très mal. Être vivant, c’est aussi créer des liens d’attachement et plus ce lien est solide, plus le deuil en devient douloureux. Dans ce texte, je vais parler du processus de deuil de manière générale. Ça s’applique autant au décès d’un proche, qu’à un divorce ou la perte d’un animal de compagnie par exemple.

Vivre un processus de deuil nécessite quelques étapes, passant du déni, à la colère, à la tristesse et finalement à l’acceptation. Rappelons ici que ces étapes peuvent varier tout dépendamment des personnes et qu’on aperçoit parfois aussi des sentiments de culpabilité. Il est important de passer à travers ces différentes phases et surtout de ne pas refouler les émotions qui se présentent à nous. Certains deuils sont plus longs et compliqués que d’autres. Il y a même parfois des réactions à retardement….Par exemple, si vous perdez votre mère ou votre père, la période de Noël et du Nouvel An pourrait venir réactiver les émotions sous-jacentes au deuil étant donné le caractère familial de la période.

Comment vivre cela de manière davantage positive ? Je dirais qu’il est primordial de donner le plus de sens possible à cette perte et surtout savoir apprécier ce que la personne perdue nous a apporté. C’est bien de s’arrêter et de conscientiser ce que l’être humain perdu représentait pour nous. Quelles étaient ses qualités ? Quels sont les meilleurs souvenirs partagés avec cette personne ? Comment cette relation vous a impacté ? Comment cette relation vous a changé ? En fait, que ce soit la mort d’un proche ou une séparation dans un couple, il y a effectivement une perte mais l’expérience relationnelle reste vivante en nous. Les mémoires qu’on a de quelqu’un ou d’expériences de vie restent éternelles et non destructibles. Il faut savoir accepter aussi que notre quotidien ne sera plus jamais le même mais qu’éventuellement, ce sera important de savoir accueillir d’autres expériences relationnelles positives dans sa vie. Le deuil demande une adaptation à un nouvel environnement dans lequel il nous manque quelqu’un d’important.

Comme le disent les adeptes de la gestalt thérapie, nous devenons une personne différente suite à chacune de nos expériences, que ce soit une carrière, une relation amoureuse, amicale ou familiale. Il est sage de constater que la vie constitue une série d’expériences et que rien n’est permanent. Il faut toujours être prêt à tout perdre et savoir se relever d’un deuil en appréciant comment on a été transformé par l’expérience qui est maintenant malheureusement terminée. Savoir que toute chose a une fin constitue aussi une raison forte de profiter au maximum de ce qui est positif dans nos vies !

deuil1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s