Articles Tagués ‘acceptation de soi’

Croyez-vous que ça vaut la peine d’atteindre son plein potentiel ? Voudriez-vous vous accepter davantage comme personne ? En avez-vous assez de vous sentir victime dans votre vie ? Aimeriez-vous vous sentir davantage libre et puissant ? Aimeriez-vous apprendre des outils concrets pour vous sentir mieux au quotidien ?

Si vous avez répondu oui à au moins une de ces questions, ce livre est pour vous !

Voici les différents chapitres:
1. S’accepter
2. Créer sa propre vie
3. Les données existentielles: l’importance de l’être
4. Pensez au processus, non au résultat
5. L’authenticité
6. Quelques outils de développement personnel
7. La quête du partenaire idéal
8. Les moments exceptionnels
9. La loi de l’attraction démystifiée
10. Quelle est votre philosophie ?

J’ai la certitude qu’au moins l’un de ces 10 chapitres fera une différence significative dans votre vie si ce n’est pas la totalité de ceux-ci !
cover(2)
Ce livre vous redonnera confiance et motivation afin de foncer dans la vie et d’atteindre de nouveaux sommets !

Sincèrement, la vie vaut la peine d’être vécue pleinement et chacun doit se donner la peine d’atteindre son plein potentiel !

Voici le lien vers mon livre vendu à seulement 3$:

Bonne lecture

Publicités

Trop de gens se limitent dans leur choix car ils veulent être « dans le moule » que leur dicte la société. Il faut faire attention à ne pas trop s’attacher aux normes sociales. C’est pas parce que nous faisons partie d’un groupe « minoritaire » qu’il y a forcément un problème. Je vous invite à lire l’article suivant:

http://quebec.huffingtonpost.ca/antoine-forcione/heterocentrisme-evidence-sexuelle_b_7332536.html

Bonjour, beaucoup de gens croient que les sphères d’intervention du sexologue clinicien sont assez limitées, c’est-à-dire à l’aspect « génital » de la sexualité humaine. En fait, le domaine de la sexologie est très vaste et consulter un sexologue représente souvent une option pouvant répondre à plusieurs de vos besoins. De plus, dorénavant, la plupart des sexologues cliniciens ont ou auront sous peu leur permis de psychothérapeute, ce qui élargit encore davantage leur champ de compétences.

Chaque sexologue utilise une approche qui lui est spécifique.

De mon côté, je privilégie surtout l’approche humaniste existentielle et la thérapie des schémas, deux démarches qui permettent d’aborder une problématique véritablement en profondeur. Par exemple, dans l’approche humaniste existentielle, j’essaie de voir ce qui, dans la manière d’être de mon client, peut occasionner des problèmes relationnels et sexuels. Ainsi, une difficulté à lâcher-prise dans la vie pourrait occasionner des blocages sexuels.

                Au volet thérapeutique, j’aime également y intégrer une dimension de coaching, qui ajoute du pragmatisme à la démarche. Pour ce faire, j’utilise l’approche orientée vers les solutions et des techniques de fixation d’objectifs. Pour moi, il s’avère essentiel que mon client sente qu’il avance dans le processus thérapeutique. Découper un grand objectif thérapeutique en sous-objectifs peut être très motivant.

Le sexologue est un professionnel très polyvalent

Un sexologue peut intervenir auprès de nombreuses problématiques considérant ses grandes connaissances en psychologie. Par exemple, j’aide régulièrement des gens à prendre conscience de leurs « patterns » et de décortiquer ceux-ci. Quels sont les déclencheurs ? Comment prévenir un comportement problématique ? Qu’est-ce qui peut être fait quotidiennement ou hebdomadairement pour combattre cette mauvaise habitude ?

                La plupart des sexologues ont également des spécialisations connexes. De mon côté, je travaille également comme consultant en post-traumatismes en milieu organisationnel et j’ai beaucoup d’expérience pour intervenir auprès de différents problèmes de santé mentale : dépression, anxiété, troubles de personnalité, troubles obsessionnels compulsifs, etc…J’interviens également régulièrement à titre de conférencier pour différentes organisations.

Quelques réflexions

Voilà, mon but n’est pas de rabaisser les autres professionnels en santé mais simplement de démystifier le travail des sexologues qui s’avère parfois l’objet de préjugés. Quand on y pense, le sujet de la sexualité est tabou et cela peut engendrer un manque d’ouverture d’esprit. Dans les prochaines années, le rôle des sexologues (éducateurs, chercheurs ou cliniciens) continuera d’être primordial. Voici différents défis sociaux :

  • Le taux de divorce est très élevé tout comme les coûts économiques qui y sont rattachés
  • De plus en plus de gens ont recours aux antidépresseurs pour régler leurs problèmes alors qu’ils gagneraient probablement à s’engager dans une psychothérapie
  • Il y a encore beaucoup de mortalité dans le monde liée au VIH-SIDA
  • Beaucoup de jeunes ont de grands problèmes identitaires et d’estime de soi. Il devient maintenant ardu de définir des repaires
  • De plus en plus d’hommes deviennent dépendants à la pornographie et certains d’entre eux en développement une dysfonction érectile
  • Beaucoup de femmes peinent à se remettre des impacts d’un abus sexuel
  • Avec une société axée sur la performance et le paraître, beaucoup trop d’êtres humains ont du mal à s’accepter.

Le défi est grand mais il en vaut la peine !

Il est parfois difficile de demander de l’aide. Si vous voulez consulter, vous trouverez mes coordonnées ici. Je commence toujours par une évaluation de deux ou trois rencontres afin de m’assurer que je peux vous aider.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :