Articles Tagués ‘développement personnel’

Aujourd’hui, je souhaite davantage aborder la thématique de la séduction qui constitue un sujet fort intéressant. Je constate que beaucoup de gens se demandent comment séduire, quelles sont les meilleures approches, etc…Je préfère recadrer en mentionnant qu’il vaut mieux chercher à être séduisant que de faire quelque chose pour séduire. Et encore là, nul ne peut séduire tout le monde à mon humble avis.

                Je recommande souvent à mes clients de devenir la meilleure version d’eux-mêmes, d’avoir des objectifs de vie motivants qui fera en sorte qu’ils seront davantage rayonnants et dégageront ainsi une meilleure énergie. Ici, les éléments sont facilement dans notre locus de contrôle. Un autre constat que je fais, c’est que malheureusement un certain nombre d’individus vont chercher des « recettes toutes faites » pour séduire ou un mode d’emploi si vous préférez. Que voulez-vous, c’est toujours plus simple et rassurant de savoir exactement quoi dire, pas besoin de réfléchir et d’être créatif ! Ici, nous sommes dans la dimension des techniques de séduction. À mon avis, le seul avantage de la mise en application de ces techniques est le fait que ça peut faire sortir quelqu’un de timide de sa zone de confort et passer à l’action. C’est un peu comme des petites roues de vélo ! Toutefois, quelqu’un favorisant seulement l’aspect technique du processus de séduction ne sera pas dans un processus réel de développement personnel. Ici, nous sommes dans le « faire » et non dans « l’être ». De plus, comme le titre de l’article le reflète, il semble y avoir un mythe autour de ces techniques de séduction souvent vendues par des gourous de la drague. Je fais référence entre autres au courant des « Pick-Up Artist »

                La réalité, à mon avis, est plutôt que chaque homme est plus ou moins le type recherché par une femme spécifique. Par exemple, il est possible qu’une femme X cherche un homme sportif et baraqué alors qu’une femme Y cherchera davantage un intello bien élevé. Chacun a une idée plus ou moins précise du type de personne qui l’intéresse ! Donc, mon hypothèse est que lors du premier rendez-vous, chacun part avec un « handicap » ou des points en avance selon son niveau de concordance ou discordance avec le « type idéal » de l’autre. Encore une fois et comme je l’avais mentionné dans mes articles précédents traitant de séduction, j’ai vu trop souvent dans l’émission Opération Séduction que le candidat choisissait simplement celui ou celle qui était le plus son « genre ». De plus, si l’homme ou la femme n’était pas le type de l’autre, il avait droit à davantage de questions pouvant mener à une disqualification. En psychologie sociale, nous comprenons que l’être humain cherche constamment à confirmer ses hypothèses de départ et qu’il s’avère très difficile de changer son attitude par rapport à quelqu’un. À quoi sert la séduction alors si tout semble jouer d’avance ? C’est un peu fataliste non ?

                Non, tout n’est pas joué d’avance car la personne séduisante, par sa grande confiance et son magnétisme, a davantage de chances d’attirer dans sa vie des gens qui lui correspondent. La personne séduisante saura ne pas perdre de points auprès d’un interlocuteur ayant déjà une impression favorable et saura gagner quelques points si elle est en situation d’handicap au début (par exemple si elle n’est pas du tout le type physique de l’autre).  La personne séduisante est capable de s’auto-valider et n’a pas vraiment besoin de l’approbation des autres. À contrario, quelqu’un développant plutôt un savoir-faire (et non un savoir-être), pourra avoir des résultats à court terme mais tôt ou tard, le masque tombera et le manque de confiance et de profondeur seront davantage mis en lumière.

                Soyez bien avec vous-même d’abord et après, ce sera plus facile d’être bien avec quelqu’un d’autre et de développer votre potentiel réel de séduction !

séduction

Publicités

A-t-on besoin de souffrir ou d’avoir un trouble mental pour consulter en psychothérapie ? La réponse est non. En ayant recours à mes services, vous pouvez essayer mon approche de type coaching. Ici, j’explore avec vous quels aspects de votre vie vous voulez améliorer et nous établissons ensemble un plan pour atteindre vos objectifs. Chaque individu mérite d’atteindre son plein potentiel et il s’avère passionnant d’être dans un processus d’amélioration continue au courant de sa vie. À chaque rencontre, nous revoyons les stratégies que vous avez utilisées et ainsi, nous déterminons ce qui fonctionne bien, ce qui est à améliorer et comment vous vous rapprochez de votre objectif de départ. Passionné de développement personnel, je connais également énormément d’exercices de fixation de buts, de visualisation et de motivation. Chaque psychothérapeute ou sexologue est différent ! Je crois que je me démarque en ajoutant une dimension de coaching à mon service. Si vous avez besoin d’une approche très concrète, je vous suggère de me contacter pour prendre rendez-vous. Veuillez noter que j’utilise aussi les approches cognitivo-comportementale, interactionnelle systémique (pour les couples seulement) et humaniste existentielle.

Man on top of mountain.

Bonjour,

Vous pouvez maintenant vous procurer mon livre « L’essentiel » directement sur Amazon. N’hésitez pas à vous le procurer.

Le lien suivant vous permettra de voir une description plus détaillée et de l’acheter si vous le désirez:

https://www.amazon.ca/Lessentiel-soi-m%C3%AAme-meilleure-relationnelle-sexuelle-ebook/dp/B01HW3FYCG/ref=sr_1_2?ie=UTF8&qid=1467558257&sr=8-2&keywords=l%27essentiel

l'essentiel

Croyez-vous que ça vaut la peine d’atteindre son plein potentiel ? Voudriez-vous vous accepter davantage comme personne ? En avez-vous assez de vous sentir victime dans votre vie ? Aimeriez-vous vous sentir davantage libre et puissant ? Aimeriez-vous apprendre des outils concrets pour vous sentir mieux au quotidien ?

Si vous avez répondu oui à au moins une de ces questions, ce livre est pour vous !

Voici les différents chapitres:
1. S’accepter
2. Créer sa propre vie
3. Les données existentielles: l’importance de l’être
4. Pensez au processus, non au résultat
5. L’authenticité
6. Quelques outils de développement personnel
7. La quête du partenaire idéal
8. Les moments exceptionnels
9. La loi de l’attraction démystifiée
10. Quelle est votre philosophie ?

J’ai la certitude qu’au moins l’un de ces 10 chapitres fera une différence significative dans votre vie si ce n’est pas la totalité de ceux-ci !
cover(2)
Ce livre vous redonnera confiance et motivation afin de foncer dans la vie et d’atteindre de nouveaux sommets !

Sincèrement, la vie vaut la peine d’être vécue pleinement et chacun doit se donner la peine d’atteindre son plein potentiel !

Voici le lien vers mon livre vendu à seulement 3$:

Bonne lecture

Rorschach1Connaissez-vous le test de Rorschach ? C’est un outil diagnostique de type projectif utilisé en psychologie pour évaluer la personnalité du sujet à l’aide de dessins laissant place à plusieurs interprétations possibles. Ou peut-être avez-vous déjà entendu l’expression : « La beauté est dans l’œil de celui qui regarde » ?

                Je crois profondément que la notion de perception est l’une des bases d’un développement personnel de qualité. Dans certaines situations, des gens voient des menaces alors que d’autres voient des opportunités. Lors d’un premier rendez-vous galant, certains s’attarderont surtout aux qualités de leur interlocuteur alors que d’autres chercheront surtout les défauts. En se regardant dans le miroir, les gens confiants verront surtout leurs plus beaux atouts alors que les individus complexés se concentreront sur leurs défauts.

                Dans une journée typique, nous faisons face à plusieurs événements. Selon notre personnalité, nous attribuerons un sens spécifique à ceux-ci. Est-ce que nos interprétations de ce qui se passe sont toujours à notre avantage ? Certainement pas. Prenons l’exemple d’un homme incapable de voir qu’une fille peut s’intéresser à lui et qui focalisera seulement son attention sur les signes de rejet ou désintérêt. J’ai déjà lu que le mieux est d’être légèrement trop optimiste dans nos interprétations des événements. Je dis bien légèrement car nous devons rester suffisamment près de la réalité !

                De nos jours, beaucoup montrent du cynisme dans leur manière d’être au monde. Derrière le cynisme se cache impuissance, désintérêt et désengagement. Pour s’en sortir, je crois qu’un travail sur la perception qu’on a de sa vie et qu’on a de la vie en général s’avère essentiel. Tout part de nos perceptions, de nos lunettes dans lesquelles on entrevoit le monde. Dans des événements de vie difficiles, certains y verront des opportunités. L’une de mes collègues a dû combattre un cancer et elle arrivait à voir beaucoup de positif dans ce processus malgré le fait qu’elle s’avouait la grande souffrance qui y était sous-jacente. Arriver à ressentir de l’espoir envers l’avenir s’avère aussi primordial.

                Je constate aussi que les gens mettent fin à leurs relations très rapidement, trop rapidement. J’exagère mais j’ai l’impression qu’on se débarrasse parfois des autres comme s’ils étaient des déchets, des objets sans valeur….Je discutais avec des amis hier et on se disait que les relations devraient être différentes, basées sur des principes d’amour et de simplicité. La nature nous a conçus pour s’aimer, se reproduire et se soutenir dans les épreuves de la vie. Je crois que les intentions que nous avons en rencontrant quelqu’un sont très importantes. J’encourage les gens à voir le positif en eux et chez les autres plutôt que de juger et rejeter trop rapidement. C’est bien de se doter de quelques critères basés sur nos valeurs mais il ne faut pas être trop sévère avec les autres. J’ai lu un article récemment mentionnant qu’une jeune femme n’avait pas rencontré de partenaires intéressants suite à 150 rencarts ! Il y a quelque chose qui cloche ! Je soupçonne qu’elle arrivait toujours à trouver un élément négatif qui la dissuadait chez chaque candidat.

                Comme mot de la fin, je vous rappelle que vous êtes libre de choisir les perceptions que vous voulez. Pourquoi alors percevoir soi-même, les autres et le monde en général d’une façon qui ne nous avantage pas ?

 

Pour prendre un rendez-vous, veuillez cliquer ici.

Bonjour, voici la dernière partie de ma série d’articles traitant de la thématique de la jalousie. Je vais maintenant l’aborder sous l’angle de l’approche béhavioriste.

Peut-on se conditionner à être jaloux ? Je crois que oui. La jalousie peut s’exprimer par plusieurs comportements dont le but est la réassurance. L’émotion d’être rassuré ou la baisse d’anxiété engendrée agirait à titre de renforçateur. Par exemple, pensons à l’homme qui appelle sa femme plusieurs fois par jouespionnager afin d’établir où elle est. Voici comment le concept de conditionnement opérant peut expliquer la problématique :

L’homme ressent de l’anxiété car sa femme n’est pas encore arrivée à la maison. Il est 16h02 et elle est supposée rentrer à 16h00. Dans des circonstances semblables, cet homme s’est habitué à appeler instantanément sa femme afin de se rassurer. Chaque fois, elle répondant en expliquant pourquoi elle était en retard. Suite aux explications, l’homme se sentait rassuré et son niveau d’anxiété diminuait. Ainsi, son comportement jaloux a été renforcé par les réponses de sa femme.

Dans un cas comme celui-là, il est possible que la femme de cet homme jaloux cherche à acheter la paix comme on le voit dans de nombreux couples. Afin de changer le scénario, elle pourrait tout de même dire à son conjoint que son comportement le dérange et qu’elle l’inviterait à lui faire davantage confiance.

Pour l’homme en question, il faudrait qu’il « désapprenne » ses réflexes conditionnés car il a associé chaque retard de sa conjointe, si minime soit-il, avec le comportement de l’appeler et de se sentir jaloux. Pour se « reconditionner », il devra tolérer son anxiété quand sa partenaire est en retard et ne pas l’appeler. Plus il l’appellera, plus il renforcera son besoin d’être rassuré. À la place, il peut plutôt opter pour un nouveau comportement de remplacement. Ça peut être aller courir 15 minutes afin de se calmer ou bien lire quelques pages du journal.

Nous pouvons comparer la jalousie obsessive à un trouble obsessionnel compulsif. Ainsi, les obsessions sont renforcées par le caractère compulsif du comportement. Si vous vérifiez 10 fois que votre porte est bien barrée avant de quitter, la solution pour changer et réduire ses pensées obsédantes de doute est de diminuer, voir arrêter ce comportement compulsif. Ainsi, le contrôle de soi et la gestion de l’anxiété deviennent des objectifs thérapeutiques incontournables pour aider l’individu jaloux.

Finalement, afin d’introduire ma prochaine série d’articles, je dirais que notre confiance par rapport à notre pouvoir de séduction peut nous aider à devenir moins jaloux. Nous savons que dans un pire scénario où il y a rupture, nous aurions la possibilité de plaire et de séduire efficacement afin de combler nos besoins affectifs et sexuels. C’est pourquoi je me pencherai sur une nouvelle série de 3 articles portant sur la séduction.

Bonjour,

Voici le troisième article de ma série expliquant différentes facettes de la jalousie. Maintenant, je vais aborder cette problématique sous l’angle de la thérapie des schémas.

Premièrement, la thérapie des schémas s’intéresse à nos « cartes mentales », nos façons de percevoir le monde. Celles-ci sont façonnées la plupart du temps à partir de nos expériences infantiles. Même adultes, nous avons tendance à croire (plus ou moins consciemment) que les conditions présentes dans notre environnement durant l’enfance correspondent à la réalité. Par exemple, si vous avez été abusés émotionnellement durant l’enfance, vous deviendrez davantage susceptibles de percevoir le monde comme un endroit dangereux et d’ainsi développer un schéma d’inadaptation précoce de type « Méfiance-Abus »

Plus particulièrement pour la jalousie, je pense que 3 schémas peuvent être particulièrement en cause :

  1. Abandon : Ici, nous sommes hypersensibles à tout signe montrant que notre partenaire pourrait nous abandonner. Il y a une grande anxiété de séparation. Pour compenser ce schéma, l’individu aura tendance à vouloir contrôler le comportement de l’autre pour se rassurer ou bien se sacrifier dans la relation pour être sûr que l’autre ne nous abandonne pas. Inconsciemment, les gens dotés d’un schéma d’abandon sont attirés par des partenaires instables. Pourquoi ? C’est ce qui leur est familier, c’est la « chimie du schéma » qui prend effet.

 

  1. Manque affectif : Ici, nous sommes en grand manque d’amour et nous voulons nous assurer que notre source d’affection soit encore présente. Ce schéma est particulièrement douloureux, ce qui fait que personne ne veut le ressentir. La plupart l’évitent ou le combattent. Comme stratégie d’adaptation, certains « contre-attaquent » leur schéma en devenant très exigeant envers leur partenaire. Ainsi, il n’est pas toléré que celui-ci sorte trop souvent ou voit d’autres amis.

 jumelles-16x50-et-20x50-bushnell-powerview-porro-z-246-24643

  1. Imperfection : Ici, nous nous sentons inférieurs aux autres. Si notre partenaire sourit à un autre individu, nous nous sentons rabaissés. L’individu ayant un schéma d’imperfection pourra voir les autres comme des rivaux potentiels supérieurs à lui. Ainsi, la jalousie deviendra un mécanisme de contrôle pour éviter que le schéma se déclenche. Par exemple, un homme pourrait interdire à sa femme de porter des mini-jupes afin d’éviter qu’elle attire trop de regards ou d’hommes qui oseraient l’approcher

Voilà, l’une des solutions pour remédier à la jalousie est de comprendre l’origine de nos schémas et de changer les croyances irrationnelles sous-jacentes du type : Il va m’abandonner, personne ne peut m’aimer, je suis inférieur aux autres. Il est aidant de se dire que les conditions dans notre enfance étaient difficiles mais que maintenant, il n’y a plus de danger car l’environnement n’est plus hostile. Ainsi, nos schémas qui nous protégeaient à l’époque ne nous servent plus !

Bonne journée à tous !

Si vous êtes curieux, mon ebook « L’essentiel » contient plusieurs conseils pour aider les gens qui ont peur de l’intimité :

http://www.icoachstore.com/developpement-personnel/l-essentiel-e40.html