Articles Tagués ‘séduction’

Pornographie

https://pierrekirouacconsultant.com/2019/05/31/les-plus-importants-facteurs-associes-a-la-consommation-compulsive-de-pornographie/

https://pierrekirouacconsultant.com/2018/12/24/lambivalence-appliquee-a-la-consommation-de-pornographie/

https://pierrekirouacconsultant.com/2018/11/28/le-boulet-pornographique-reconnaitre-les-situations-a-risque/

https://pierrekirouacconsultant.com/2018/03/25/a-partir-de-quel-moment-mon-utilisation-de-pornographie-est-elle-problematique/

https://pierrekirouacconsultant.com/2018/02/26/differents-visages-de-la-dependance-sexuelle/

https://pierrekirouacconsultant.com/2018/01/23/1001-mauvaises-raisons-pour-consommer-de-la-pornographie/

https://pierrekirouacconsultant.com/2016/12/07/une-nouvelle-approche-pour-guerir-dune-dependance-a-la-pornographie/

https://pierrekirouacconsultant.com/2016/11/10/evitement-et-eloignement-relationnel-des-consommateurs-de-pornographie/

https://pierrekirouacconsultant.com/2016/10/30/motivations-et-emotions-des-consommateurs-de-pornographie/

https://pierrekirouacconsultant.com/2015/05/30/en-finir-une-fois-pour-toutes-avec-la-pornographie/

https://pierrekirouacconsultant.com/2014/02/16/dependance-pornographie/

 

 

Désir sexuel

https://pierrekirouacconsultant.com/2018/08/26/differents-sens-au-manque-de-desir-sexuel/

https://pierrekirouacconsultant.com/2018/06/22/respecter-son-appetit-sexuel/

https://pierrekirouacconsultant.com/2017/03/19/facteur-x-la-desirabilite/

https://pierrekirouacconsultant.com/2017/02/10/facteur-y-lagressivite-phallique/

https://pierrekirouacconsultant.com/2015/10/21/trois-nuances-derotisme-la-source-de-notre-etre-sexuel/

https://pierrekirouacconsultant.com/2012/10/31/augmenter-desir-sexuel/

 

 

 

Couple

https://pierrekirouacconsultant.com/2018/09/29/etre-seul-tout-en-etant-avec-lautre/

https://pierrekirouacconsultant.com/2017/07/30/choisir-ses-batailles-dans-son-couple/

https://pierrekirouacconsultant.com/2017/04/30/transparence-et-authenticite-2-piliers-essentiels-pour-le-couple/

https://pierrekirouacconsultant.com/2016/04/21/les-piliers-du-couple-une-saine-gestion-des-conflits-33/

https://pierrekirouacconsultant.com/2016/04/03/les-piliers-du-couple-la-compatibilite-sexuelle-23/

https://pierrekirouacconsultant.com/2016/03/16/les-piliers-du-couple-lengagement-13/

https://pierrekirouacconsultant.com/2016/02/13/apprendre-a-mieux-communiquer-en-couple/

https://pierrekirouacconsultant.com/2015/11/06/limportance-des-regles-dans-le-couple/

https://pierrekirouacconsultant.com/2015/09/13/mon-couple-est-en-train-de-perir-que-faire/

https://pierrekirouacconsultant.com/2015/04/09/communication-couple/

https://pierrekirouacconsultant.com/2014/10/26/jalousie/

https://pierrekirouacconsultant.com/2014/10/07/jalousie-2/

https://pierrekirouacconsultant.com/2014/09/26/jalousie-3/

 

 

 

Séduction

https://pierrekirouacconsultant.com/2018/07/25/le-mythe-des-techniques-de-seduction/

https://pierrekirouacconsultant.com/2014/12/05/seduction/

https://pierrekirouacconsultant.com/2014/11/21/seduction-2/

https://pierrekirouacconsultant.com/2014/11/11/seduction-3/

https://pierrekirouacconsultant.com/2012/11/20/body-language/

 

 

Approche humaniste existentielle

https://pierrekirouacconsultant.com/2017/10/29/la-liberte-interieure-vers-une-analyse-plus-profonde-du-bien-etre/

https://pierrekirouacconsultant.com/2017/09/30/les-differents-freins-de-la-liberte/

https://pierrekirouacconsultant.com/2017/08/29/comment-se-liberer-de-lennui-existentiel/

https://pierrekirouacconsultant.com/2017/01/08/une-vie-alignee-sur-ses-sentiments-et-valeurs/

https://pierrekirouacconsultant.com/2016/01/05/limportance-dassumer/

https://pierrekirouacconsultant.com/2015/11/21/la-presence-sexuelle/

https://pierrekirouacconsultant.com/2015/10/04/limportance-de-la-creativite/

https://pierrekirouacconsultant.com/2014/12/15/plaisir-sexuel/

https://pierrekirouacconsultant.com/2014/09/15/jalousie-4/

 

Gestalt

https://pierrekirouacconsultant.com/2014/01/08/gestalt/

https://pierrekirouacconsultant.com/2013/12/22/gestalt-2/

https://pierrekirouacconsultant.com/2013/12/07/gestalt-3/

 

 

Publicités

Aujourd’hui, je souhaite davantage aborder la thématique de la séduction qui constitue un sujet fort intéressant. Je constate que beaucoup de gens se demandent comment séduire, quelles sont les meilleures approches, etc…Je préfère recadrer en mentionnant qu’il vaut mieux chercher à être séduisant que de faire quelque chose pour séduire. Et encore là, nul ne peut séduire tout le monde à mon humble avis.

                Je recommande souvent à mes clients de devenir la meilleure version d’eux-mêmes, d’avoir des objectifs de vie motivants qui fera en sorte qu’ils seront davantage rayonnants et dégageront ainsi une meilleure énergie. Ici, les éléments sont facilement dans notre locus de contrôle. Un autre constat que je fais, c’est que malheureusement un certain nombre d’individus vont chercher des « recettes toutes faites » pour séduire ou un mode d’emploi si vous préférez. Que voulez-vous, c’est toujours plus simple et rassurant de savoir exactement quoi dire, pas besoin de réfléchir et d’être créatif ! Ici, nous sommes dans la dimension des techniques de séduction. À mon avis, le seul avantage de la mise en application de ces techniques est le fait que ça peut faire sortir quelqu’un de timide de sa zone de confort et passer à l’action. C’est un peu comme des petites roues de vélo ! Toutefois, quelqu’un favorisant seulement l’aspect technique du processus de séduction ne sera pas dans un processus réel de développement personnel. Ici, nous sommes dans le « faire » et non dans « l’être ». De plus, comme le titre de l’article le reflète, il semble y avoir un mythe autour de ces techniques de séduction souvent vendues par des gourous de la drague. Je fais référence entre autres au courant des « Pick-Up Artist »

                La réalité, à mon avis, est plutôt que chaque homme est plus ou moins le type recherché par une femme spécifique. Par exemple, il est possible qu’une femme X cherche un homme sportif et baraqué alors qu’une femme Y cherchera davantage un intello bien élevé. Chacun a une idée plus ou moins précise du type de personne qui l’intéresse ! Donc, mon hypothèse est que lors du premier rendez-vous, chacun part avec un « handicap » ou des points en avance selon son niveau de concordance ou discordance avec le « type idéal » de l’autre. Encore une fois et comme je l’avais mentionné dans mes articles précédents traitant de séduction, j’ai vu trop souvent dans l’émission Opération Séduction que le candidat choisissait simplement celui ou celle qui était le plus son « genre ». De plus, si l’homme ou la femme n’était pas le type de l’autre, il avait droit à davantage de questions pouvant mener à une disqualification. En psychologie sociale, nous comprenons que l’être humain cherche constamment à confirmer ses hypothèses de départ et qu’il s’avère très difficile de changer son attitude par rapport à quelqu’un. À quoi sert la séduction alors si tout semble jouer d’avance ? C’est un peu fataliste non ?

                Non, tout n’est pas joué d’avance car la personne séduisante, par sa grande confiance et son magnétisme, a davantage de chances d’attirer dans sa vie des gens qui lui correspondent. La personne séduisante saura ne pas perdre de points auprès d’un interlocuteur ayant déjà une impression favorable et saura gagner quelques points si elle est en situation d’handicap au début (par exemple si elle n’est pas du tout le type physique de l’autre).  La personne séduisante est capable de s’auto-valider et n’a pas vraiment besoin de l’approbation des autres. À contrario, quelqu’un développant plutôt un savoir-faire (et non un savoir-être), pourra avoir des résultats à court terme mais tôt ou tard, le masque tombera et le manque de confiance et de profondeur seront davantage mis en lumière.

                Soyez bien avec vous-même d’abord et après, ce sera plus facile d’être bien avec quelqu’un d’autre et de développer votre potentiel réel de séduction !

séduction

Oui, j’avoue que j’ai visionné cette émission et pas seulement une fois….Devrais-je avoir honte ? Non car je voulais avant tout comprendre pourquoi c’était aussi populaire et qu’est-ce que cela reflète sur la sexualité des québécois.

                Le concept de l’émission consiste en des rencontres où les candidats apprennent à se connaître entièrement nus à travers différentes activités. 3 hommes et 3 femmes participent à chaque émission. Le but est de créer des Match ! Jusqu’ici, les candidats sont d’âges variés (de 20 à 38 ans) et ont différents types de physique (quoique le type musclé, tatoué et sans poil revient souvent chez les hommes).

                À mon avis, il n’y a rien de mal à la notion de nudité….Toutefois, la manière qu’elle est présentée dans l’émission peut entraîner certains malaises. Par exemple, l’un des candidats avait commenté le physique d’une femme en mentionnant qu’elle « avait des belles fesses et un beau vagin ». Franchement ! En décrivant ainsi l’autre candidate, il pouvait nous donner l’impression qu’il la considérait surtout comme un objet sexuel et non comme un être humain multidimensionnel. Je me souviens aussi d’une autre scène où l’un des candidats a « léché » les seins à une femme car elle s’était renversée intentionnellement de l’alcool sur elle…Ici, ça frôlait le pornographique…Oui, nous sommes en 2016 et nous sommes plus ouverts mais je ne me souviens pas avoir vu d’avertissement mentionnant que cette émission était réservée aux 18 ans et + !! Je pense que l’aspect de la nudité aurait pu être abordé autrement. Être nu, c’est être authentique et vulnérable. Nous pouvons parfois voir des candidats plus authentiques mais je pourrais parier que ce ne sont pas eux qui font monter les cotes d’écoute. Voyons la réalité en face ! Les gens préfèrent les candidats délinquants qui émettent des propos controversés, qui font du drama !

                Sur une note plus positive, j’ai vu que l’émission avait même créé un vrai couple qui cohabite maintenant ensemble ! Sincèrement, je suis content pour eux mais que diront-ils quand on va leur demander comment ils se sont rencontrés ? S’ils ont des enfants, leur diront-ils la vérité ? Bonne question…

                L’aspect de la séduction est aussi intéressant à analyser. Ça me fait rire quand l’animatrice demande à la fin à chaque candidat avec quel participant ça l’a moins « cliqué »….Pourquoi cette question ? Sincèrement, je ne crois pas vraiment aux notions de « ça clique » ou « ça ne clique pas ». La réalité est que d’avance, les gens ont une idée des caractéristiques qui les attirent physiquement. Donc, d’avance, les candidats et candidates partent avec soit un handicap ou avec des points en avance vis-à-vis de leur interlocuteur. Par exemple, l’une des filles n’avait pas du tout les mêmes réactions quand l’homme était davantage musclé. Avec le candidat qui était plus mince, elle jouait davantage la carte de la fille farouche mais devant l’homme très musclé, elle s’est facilement laissé embrasser. En fait, ce n’est pas mal en soi…C’est la nature humaine de préférer les gens qui nous attirent physiquement. Mais je crois que c’est un mensonge de dire que ça l’a moins « cliqué » avec cette personne. La vérité est que : « je me suis moins investi ou laisser-aller avec cette personne car elle me plaisait moins physiquement. Ainsi, je n’ai pas contribué à créer des opportunités ou ouvertures menant à des rapprochements qui nous donnent l’illusion que ça clique !! La réalité est que je ne suis juste pas attiré par cette personne » Dans mon analyse, j’ai vu beaucoup cette composante dans le comportement de certains candidats.  Et oui, ça représente bien la réalité. De plus, ça prend deux personnes pour danser le tango ! Si l’un ne coopère pas, comment voulez-vous que la danse soit harmonieuse et fluide ? Les gens vont choisir le candidat qui les attire davantage physiquement. Donc, ce que l’on dit a plus ou moins d’importance…

                Il y a un aspect que j’ai vraiment aimé dans l’émission. C’est l’ouverture à la notion de bisexualité et pansexualité. À la surprise générale, l’une des participantes a choisi une fille à la fin de l’épisode et l’intérêt était réciproque. Ici, je dis bravo aux producteurs de l’émission qui nous montrent que nous sommes en 2016 et que nous pouvons présenter d’autres choses que le modèle hétérosexuel traditionnel.

                Voilà, je ne dis pas que l’émission est mauvaise ou bonne. Je préfère rester neutre. En résumé, le concept est vendeur à cause de la nudité, de la notion de « dating » et de téléréalité et à cause de certains candidats qui ont semé la controverse. Toutefois, beaucoup de candidats m’ont apparu assez superficiels et centrés sur l’apparence ce qui est moins intéressant. Pour une société qui accorde déjà trop d’importance au paraître, c’est triste de renforcer encore ce type de message. En fait, je n’ai vu aucun candidat qui avait un diplôme universitaire…

                En guise de conclusion, je ne recommanderais pas à mes clients célibataires de participer à cette émission et de l’écouter seulement avec un certain recul ! Néanmoins, ça reste un bon divertissement à prendre au deuxième degré !

adam-et-eve

Bonjour,

Vous pouvez maintenant vous procurer mon livre « L’essentiel » directement sur Amazon. N’hésitez pas à vous le procurer.

Le lien suivant vous permettra de voir une description plus détaillée et de l’acheter si vous le désirez:

https://www.amazon.ca/Lessentiel-soi-m%C3%AAme-meilleure-relationnelle-sexuelle-ebook/dp/B01HW3FYCG/ref=sr_1_2?ie=UTF8&qid=1467558257&sr=8-2&keywords=l%27essentiel

l'essentiel

Bonjour à tous ! C’est l’été et plusieurs retrouvent leur motivation d’aller à la recherche d’un partenaire amoureux. C’est pour cette raison que j’ai décidé de rédiger ce court article montrant différentes alternatives pouvant être utilisées par les gens célibataires.

 

Rencontrer naturellement

D’abord, le moyen idéal qui est couramment utilisé est de rencontrer via des amis communs. Quoi de plus naturel que se faire présenter quelqu’un ? Ici, nous n’avons pas des milliers de questions à se poser afin d’approcher l’autre personne. Voilà pourquoi une riche vie sociale augmente nos probabilités de rencontrer un partenaire amoureux. Il est bien de dire autour de nous que nous sommes célibataires et ouvert à de nouvelles rencontres.

 

En faisant ce qu’on aime

            Beaucoup de mes clients et de gens que je connais ont rencontré leur partenaire amoureux lors d’un voyage. C’est comme s’ils étaient au bon endroit au bon moment. Souvent, quand on suit notre ressenti et qu’on réalise nos rêves, on dégage une meilleure énergie et ce magnétisme va nous rendre davantage attirant. Pour trouver l’amour, faites ce que vous aimez. J’aime bien le site www.meetup.com où nous pouvons joindre différents groupes d’activité. Les individus que vous allez y croiser auront probablement beaucoup de points communs avec vous.

 

Sites de rencontre

            Ici, c’est un moyen classique qui a souvent fait ses preuves. En étant assis dans le confort de son foyer, il s’avère possible de visionner des centaines de profils de gens célibataires qui sont également à la recherche de quelqu’un. Néanmoins, quelques précautions devraient être prises car beaucoup ne sont pas sérieux ou cherchent seulement des aventures sexuelles. Les femmes reçoivent énormément de messages là-dessus donc messieurs ne désespérez pas si plus de la moitié de vos messages sont ignorés. Je conseille aux gens aussi de ne pas trop attendre avant de voir son correspondant en personne. À mon avis, deux ou trois courriels sont amplement suffisants.

 

Speed dating

            Et non, ce n’est pas uniquement que des gens désespérés comme certains le croient encore ! Le speed dating constitue une soirée où vous faites la rencontre d’environ 15 célibataires du sexe opposé en environ 90 minutes. C’est la solution idéale pour les gens ayant une vie bien remplie qui n’ont pas nécessairement le temps de rencontrer autrement. Vous pouvez y rencontrer plusieurs bons partis. Le but est de récolter des « matchs ». Vous obtenez un match quand vous acceptez de transmettre vos coordonnées à quelqu’un et que cette personne l’accepte également. Le coût de l’activité varie entre 25$ et 35$. Voici deux compagnies qui organisent des soirées de speed dating dans la région de Montréal :

http://www.speeddatingmontreal.com/

http://entremetteurs.com/

http://www.cookanddate.com/concept.php?lang=fr (activité culinaire)

 

Toutes les autres occasions

            Pour les plus courageux, vous pouvez aborder dans la rue, à l’épicerie, à la bibliothèque, dans le transport en commun, en boîte, etc… Notre quotidien nous envoie de multiples occasions pour rencontrer l’amour.

 

Si toute cette démarche vous rend mal à l’aise ou que vous avez du mal à rencontrer, vous pouvez consulter et un sexologue pourra vous outiller à trouver différentes solutions et pistes d’action.

site-de-rencontre

               En 2015, les relations de type “fuck friend” ou “ami avec privilèges » semblent de plus en plus répandues. Que penser de ce mode relationnel ? Est-ce pour ou contre vos valeurs ? Dans cet article, je vais présenter mon point de vue de sexologue clinicien sur la question.

                Dans ce type de relations, on a souvent deux individus consentants qui souhaitent combler leurs besoins sexuels et ce, sans engagement émotionnel. Jusqu’ici, rien de mal…L’être humain est libre après tout. Toutefois, comme vous vous en doutez, ce type de relation peut devenir dangereux si vous vous attachez trop à votre partenaire sexuel et que ce dernier ne soit pas sur la même longueur d’onde que vous. Il y aurait ainsi un décalage au niveau des attentes de chacun. Voilà une condition essentielle à ne pas briser pour qu’une amitié avec bénéfices fonctionne, c’est-à-dire l’importance d’être sur la même longueur d’onde que son partenaire au niveau du statut de la relation.

                Ce type de relations, malgré ses avantages importants, représente un défi pouvant s’avérer colossal pour quelqu’un manquant de confiance en lui. Comment réagiriez-vous en apprenant que votre amant vous quitte car il est nouvellement en couple avec quelqu’un d’autre ? Je crois qu’il faut en tout temps être prêt à accepter ce scénario si vous considérez ce type de relations sans attache. Justement, il n’y a pas d’attache ! Chaque partenaire garde sa liberté et reste ouvert aux autres options disponibles dans son environnement. Ainsi, il faut éviter de trop s’attacher ou bien de se rabaisser si notre amant met fin à la relation.

                Maintenant, je vous invite à réfléchir à la question suivante : Comment devenons-nous amoureux de quelqu’un ? Ou si vous préférez : Comment TOMBONS-nous en amour ? J’insiste sur le verbe tomber car il implique un lâcher prise, une absence de contrôle. À mon avis, nous sommes amoureux quand passion et affection sont à la fois au rendez-vous et qu’en plus, nous nous laissons aller à ces sentiments plutôt que de tenter de les contrôler. Plus on passe de temps avec quelqu’un, plus on risque de s’attacher et de développer une certaine affection pour cette personne. Ainsi, lorsque vous revoyez régulièrement la même personne dans le but d’avoir des relations sexuelles, vous vous mettez dans une situation potentiellement risquée. Mettons les choses au clair ! L’amour a principalement 3 composantes :

L’intimité relationnelle : Le fait d’avoir une relation profonde avec autrui, de bien se connaître et de s’accepter mutuellement. L’intimité relationnelle s’apparente à une forme d’amitié où du temps de qualité est partagé. Il y a confort et attachement.

Passion : Le fait de vibrer émotionnellement et sexuellement pour quelqu’un. Il y a une forte pulsion ressentie, un fort besoin de décharge. L’attirance physique ressentie et le magnétisme de l’autre peuvent déclencher cette passion.

Engagement : Ici, les deux partenaires prennent la décision de vivre quelque chose ensemble en contemplant une direction commune. La relation devient une priorité pour les deux partenaires. Dans l’engagement, la relation peut même devenir plus importante que les individus en faisant partie !

                Je recommande toujours à mes clients d’être authentiques. Ainsi, si vous ressentez de l’affection, de la passion ou un désir d’engagement, c’est toujours mieux de se l’avouer et d’agir en conséquence. Voilà pourquoi je crois que les relations « fuck friend » sont plus adaptées aux relations où c’est surtout le pôle de la passion qui est développé. Ainsi, mieux vaut éviter le romantisme, les câlins, les cadeaux, les présentations aux amis et à la famille. Sinon, vous risquez de vous retrouver dans une situation où vous allez devoir REFOULER ! Et le refoulement nuit à la fluidité de la vie et du corps tel qu’expliqué dans la gestalt thérapie. Toutefois, vous pouvez faire le choix conscient de vivre une relation de type « amis avec bénéfices » formidable avec quelqu’un en alimentant surtout le pôle de la passion et vous permettre de vous laisser aller à un « plein contact » sexuel, un lâcher prise émotionnel et sexuel. Nous avons tous un animal pulsionnel qui sommeille en nous et ce type de relations peut vraiment s’avérer bénéfique à mon avis mais en gardant en tête les différents enjeux et risques. Dans mon prochain article, je vais parler de l’amour sans sexe !Friends with Benefits

Bonne semaine de la St-Valentin !

tangoVoici la dernière partie de ma trilogie portant sur la séduction. J’avais traité dans mes deux articles précédents de la première impression et du langage non verbal. Maintenant, il est temps de s’attarder au toucher et à la sexualité.

Imaginons que vous avez rencontré un partenaire compatible, confiant, sexy et détendu…Toutes les conditions sont présentes pour que la séduction soit optimale. Toutefois, il manque une dernière étape pourtant cruciale. Dans tout processus de séduction, le contact physique s’avère primordial. Comment instaurer un bon contact physique avec l’autre ? Je dirais d’abord que notre environnement doit nous permettre de nous rapprocher physiquement de l’autre. À mes yeux, un dîner au restaurant ne représente pas la meilleure idée de rendez-vous galant car une table vous sépare de l’autre. Il peut bien sûr y avoir échange de regards, la possibilité de prendre les mains de l’autre mais pas vraiment l’opportunité d’établir un contact physique menant à une relation sexuelle. Je crois qu’aller faire du patin, regarder un film chez soi ou aller danser constituent des opportunités plus propices pour créer un climat de séduction. En fait, le type d’activité n’est pas tant important…C’est juste qu’il doit y avoir possibilité de toucher l’autre sans que des obstacles physiques viennent nuire à la fluidité du contact (comme une table dans un restaurant)

Si vous vous sentez bien et relax, vous allez pouvoir le communiquer dans la façon que vous touchez l’autre. Si vous sentez du désir affectif ou/et sexuel pour l’autre, ce sera communiqué également dans le contact physique que vous instaurez. Ainsi, plus vous vous sentez détendu et en harmonie avec vos émotions (que ce soit de l’affection ou du désir sexuel), meilleur sera votre contact physique. Si en revanche, vous êtes plutôt tendu, l’autre pourra le ressentir dans la façon que vous le touchez.

Par la suite, la danse de la séduction peut opérer…touchers, caresses, baisers, sentir les cheveux, croquer délicatement l’oreille…À vous de vivre le moment présent et de créer un rapport sexuel avec l’autre. Dans ce processus vient le moment de dévoiler son corps à l’autre, ce qui peut parfois occasionner de la gêne. Une bonne estime de soi vous rendra davantage confortable dans votre sexualité et vous aidera à vous laisser aller dans celle-ci. Si vous avez des dysfonctions sexuelles (dysfonction érectile, vaginisme, anorgasmie ou éjaculation précoce), je vous conseille de prendre rendez-vous avec un sexologue clinicien. Ainsi, vous pourrez voir plus clairement ce qui affecte votre sexualité et acquérir différents outils pour l’améliorer.

Voici la fin de la trilogie. Bonne séduction à tous !