Articles Tagués ‘authenticité’

Voici maintenant un article davantage à saveur philosophique. J’aimerais me pencher sur le manque d’authenticité que nous pouvons constater très souvent, soit dans la société, dans nos relations ou même vis-à-vis de soi-même. Spontanément, les premiers exemples qui me viennent à l’esprit se trouvent dans nos relations interpersonnelles. Certains appelleront ça le respect de « codes sociaux », d’autres des « fausses politesses » ou encore simplement de l’hypocrisie. En quoi ça consiste exactement ? Prenons le cas de Robert qui voit son amie Linda. Chacun a une vie assez occupée mais ils sont relativement heureux de se revoir après plusieurs mois. À la fin de leur souper, Linda dit automatiquement  à Robert : « C’était super agréable de te voir. On se reprendra bientôt ! ». Bientôt ! ? Vraiment ? La réalité est que chacun sait très bien qu’ils seront encore plusieurs mois sans se voir et la raison est fort simple. Chacun a une vie très occupée et ils ont respectivement d’autres priorités et ce, malgré une amitié saine entre eux. Ici, Linda n’est pas du tout mal intentionnée mais elle n’est pas authentique en mentionnant ce type de cliché. Pourquoi simplement pas voir la réalité en face et dire à Robert : « Je comprends que chacun a une vie bien remplie et on se reprendra quand nous serons libres ». L’exemple, à première vue, peut sembler très banal mais à mes yeux, c’est une forme parmi d’autres de manque d’authenticité qui est devenu en quelque sorte une manière « normale » de fonctionner socialement. Maintenant, j’ai une pensée pour les politiciens. Pourriez-vous imaginer un chef d’état 100% authentique ? 100% transparent ? Hum…difficile, n’est-ce pas ? Pourquoi ai-je décidé aujourd’hui d’amener mes lecteurs dans une telle réflexion ? Simplement pour vous faire réaliser que dans un monde où nous sommes constamment exposés au manque d’authenticité, il deviendra plus difficile de l’être à notre tour, tant envers les autres qu’envers nous-même. Il y a vraiment plusieurs raisons qui nous poussent à ne pas être authentique : peur du rejet, peur de déplaire, peur de trop se dévoiler, peur d’être différent de la masse, identité peu solide, etc…

                Sur le plan de la sexualité, il peut aussi être très difficile de se situer dans l’authenticité. Si vous n’aimez pas la manière que votre partenaire vous caresse, seriez-vous à l’aise d’y dire ? Vous est-il déjà arrivé de simuler un orgasme ? Si votre partenaire a pris beaucoup de poids dernièrement et que ça vous dérange, allez-vous lui en parler ? Une sexualité saine et épanouie se vit dans l’authenticité, la transparence, le dévoilement de soi, la communication et la vulnérabilité. Si vous avez trop « introjecté » les codes sociaux prônant la non-authenticité, il serait important dans un premier temps d’en prendre conscience et de voir comment cela nuit à votre vie. Comme mot de la fin, j’aimerais vous citer d’autres formes de « non authenticité » que je perçois souvent :

  • Dire à notre nouvelle « date » sur Tinder que nous avons vraiment apprécié sa compagnie alors qu’au fond, il y a eu un sentiment d’ennui total
  • Quelqu’un de proche vous demande comment ça va et vous dites que ça va bien par automatisme alors qu’au fond, ça ne va pas bien
  • Suite à quelques rendez-vous, dire à la personne que vous fréquentez que vous préférez que vous soyez amis alors que la réalité est que l’autre personne n’est juste pas votre type et au fond, vous ne voulez pas vraiment le ou la revoir.
  • Mentir à son conjoint ou sa conjointe afin d’éviter une confrontation
  • Dire à son partenaire sexuel que nous sommes satisfaits alors qu’au fond, nous voudrions essayer plein d’autres choses.

Voilà, réfléchissez bien à cette question : « Êtes-vous authentique ? »

masques

Publicités

Aujourd’hui, j’aimerais que nous nous penchions sur le thème de l’ennui. Selon l’approche humaniste existentielle, chacun porte en soi une anxiété d’insignifiance. De cette anxiété découlerait un besoin de recherche de sens. C’est en utilisant le chemin de la recherche de sens et de l’actualisation de son potentiel que je vous présenterai une manière d’être qui pourrait vous aider à vous libérer de l’ennui et de l’insatisfaction.

Dans mon approche thérapeutique, j’amène souvent mes clients à se définir des objectifs de vie, à créer un plan directeur pour les prochaines années de leur vie. Si nous n’avons pas de buts, nous nous dirigeons nulle part. Si notre vie ne comporte pas de sens ou de direction, nous serons davantage susceptibles à rechercher surtout les sensations et émotions fortes afin de se sentir en vie. Par conséquent, les valeurs, les sentiments plus profonds et la vie spirituelle seront davantage négligés.  Par exemple, certains hommes ayant commis l’infidélité s’ennuyaient dans leur couple et leur vie et ont donc recherché des sensations et émotions plus fortes ailleurs que dans le couple. Évidemment, ce n’est pas une marche à suivre que je recommande si votre couple est précieux pour vous. Si vous vous ennuyez, demandez-vous plutôt quelle est la nature de l’écart entre votre situation actuelle et celle à laquelle vous aspirez. Quelle nouvelle expérience (compatible avec vos valeurs et sentiments) pourriez-vous tenter ? Si l’ennui est inhérent en couple, comment pourriez-vous  donner une nouvelle direction à votre couple ? Plus le sens que vous donnez à votre couple est clair, plus il sera facile de le communiquer avec votre amoureux ou amoureuse.

Afin de trouver un sens à sa vie, il s’avère important de bien se connaître, tant au niveau de ses forces que de ses limites. L’être humain grandit en intégrant des expériences. Une fois chaque expérience digérée et assimilée, nous pouvons dire si cela concorde ou non avec nos valeurs et goûts. Le concept de « concordance » est fondamental. Plus vos actions au quotidien vont rejoindre les aspirations de votre plan directeur, plus vous vous sentirez satisfait et moins vous allez vous ennuyer. Si vous atteignez vos objectifs, il est fort possible qu’un besoin de réaliser d’autres défis émerge. L’être humain est ainsi fait. Nous avons constamment besoin de grandir et stagner ne constitue pas une option intéressante. Comme je dis souvent à mes clients, le mieux est de pouvoir trouver un point d’équilibre entre la focalisation de son énergie vers l’atteinte d’objectifs et l’appréciation de ce que nous avons ou sommes déjà. Un excès d’ambition mènera à de la frustration et de l’insatisfaction tandis qu’un excès de complaisance mènera à une non-croissance.

L’être humain est libre à 100% et il peut créer la vie qu’il veut….en principe… Hélas, nous vivons dans une société régie par des normes et des lois. Il s’avère normal et souhaitable de devoir se conformer à certains principes. Toutefois, certaines personnes vivent dans une recherche d’approbation constante, ce qui va les éloigner de leur authenticité et leur nature profonde. Les schémas de recherche d’approbation et exigences élevées sont parmi ceux les plus souvent diagnostiqués lorsque je distribue le questionnaire des schémas de Young. Cela m’amène à vous proposer un thème pour le prochain article qui traitera davantage les différents freins à notre liberté.

chat

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :