Articles Tagués ‘communication dans le couple’

Aujourd’hui, je vais vous présenter différents exemples de ce qui peut expliquer une baisse de désir dans le couple. Je précise que chaque personne est unique et que si vous vivez un manque de désir, ça ne veut pas dire forcément que c’est causé par l’une des raisons présentées dans cet article.

 

Une dynamique de couple dysfonctionnelle

Ici, c’est le cas classique. Le couple ne fonctionne pas et n’arrive pas à bien communiquer (se dire les vraies choses). Souvent, nous pouvons constater un partenaire qui évite de faire des avances à son conjoint par peur d’être rejeté. Dans d’autres cas, nous pouvons voir quelqu’un faire semblant de ne pas voir l’initiative sexuelle de l’autre. Certains n’arrivent pas à verbaliser leurs insatisfactions sexuelles ou leurs attentes/fantasmes. Ça prend une grande confiance en soi et une grande tolérance à l’anxiété d’aller plus loin au niveau du dévoilement de soi. Ce type de mécanisme mène à une stagnation dans la vie sexuelle du couple qui en même temps peut représenter une zone confortable pour certains. Il est sécurisant de rester au même endroit et de ne pas devoir se remettre en question !

Le manque de vitalité

Parfois, le problème est surtout attribuable à une dynamique individuelle (plutôt qu’une dynamique de couple). Certains individus s’ennuient dans leur vie et portent en eux un malaise existentiel. Ils se sentent « mort en dedans » ou pas suffisamment vivant. Ici, il y a souvent un manque de contact avec sa subjectivité, avec qui l’on est vraiment. L’être humain affecté par un ennui existentiel a plutôt tendance à vivre selon les attentes de son environnement. Pour pouvoir ressentir du désir sexuel, il faut être connecté avec soi ! Je peux ajouter aussi que le fait d’être affecté par une dépression aura certainement un impact sur le niveau de désir sexuel tout comme parfois la prise d’antidépresseurs qui y est associée.

 Difficultés d’engagement

Ici, c’est une raison qui est un peu moins explorée à mon avis sur la question du manque de désir. Pourtant, il y a parfois des situations où le désir sexuel est ressenti mais il y a un blocage au niveau de l’expression de celui-ci. Par exemple, un homme pourra avoir une érection lorsqu’il embrasse sa femme mais il sera réticent à « faire l’effort » pour que cela évolue vers une relation sexuelle complète. Ici, c’est davantage la problématique du manque d’engagement qui doit être travaillée et explorée. Pourquoi ? Car une personne qui n’est pas suffisamment engagée aura du mal à faire des efforts ou rester ancrée dans tout processus à long terme. S’engager, c’est faire passer ses valeurs et ses sentiments authentiques avant le besoin de gratification immédiate et de facilité. Dans la vie, il faut souvent faire des efforts, tolérer un inconfort à court terme et savourer des gains sur le long terme en résultant. Je ne dis pas qu’il faut « se forcer » pour avoir des relations sexuelles lorsque nous sommes bloqués dans une dynamique de couple où la fréquence est très faible. Par contre, il faut au moins briser la glace, tolérer que ce ne soit pas naturel et se dire que l’appétit vient en mangeant ! Souvent, je vois des gens qui me disent qu’ils sont très satisfaits de la sexualité dans leur couple mais pourtant admettent manquer de « drive sexuelle » !

Voilà ! En espérant que cette chronique ait pu vous inspirer si cette problématique s’avère une préoccupation pour vous.

manque libido

Publicités

Je reçois régulièrement des couples dans mon cabinet et la plupart de ceux-ci se sentent bloqués. Il n’est pas rare d’entendre des phrases comme « Nous avons des problèmes de communication » ou bien « Il ne veut plus de relations sexuelles avec moi ». Les problèmes de désir et les problèmes de communication constituent les deux motifs de consultation les plus répandus lorsque je reçois des couples.

                Souvent, les couples ne se disent pas tout et ceci est un problème. Par exemple, un homme peut tenter de séduire sa partenaire et celle-ci feint de ne pas percevoir ses avances. Lorsqu’il demande pourquoi elle a refusé ses avances, elle peut répondre : « Je n’ai pas vu que tu essayais de me séduire… ». Phrase typique qui constitue une forme d’évitement. J’encourage toujours les couples à se dire « les vraies choses » même si la vérité peut faire mal. Dans le cas précédent, la réalité est que la femme a fort probablement perçu la stratégie de séduction de son conjoint mais qu’elle ne désirait tout simplement pas avoir des relations sexuelles à ce moment-là.

                Tout couple doit tenter d’être le plus honnête et transparent (la transparence consiste à parler librement sans tenter de manipuler ou cacher quoi que ce soit) possible. Qu’est-ce que j’entends exactement par là ? Si nous cachons nos besoins ou nous sommes gênés de les exprimer, cela se fera sentir tôt ou tard et des conséquences négatives découleront de l’accumulation de frustration. Si vous êtes frustrés car votre partenaire ne vous désire plus et que vous ne lui en parlez pas, la frustration se fera plutôt sentir par votre langage non-verbal et vous risquez d’être moins tolérant et plus irritable. Il est difficile de refouler ses besoins. Le même principe s’applique pour vos préférences sexuelles. Il s’avère inutile de les cacher. Être transparent et honnête demande du courage (à la fois pour affronter sa peur de blesser son partenaire et pour gérer sa peur de la critique)

                À mon avis, tout couple a également un « bilan émotionnel ». S’il y a trop de conflits non réglés car un ou les deux partenaires ne s’affirment pas, il y aura beaucoup d’énergie négative qui va s’accumuler et ça deviendra ardu de retrouver une relation légère comme au début de celle-ci. À l’inverse, si les conflits se règlent au fur et à mesure et que chacun exprime ses désirs avec transparence, il y a peu de place pour que les émotions négatives prennent de l’importance et le bilan émotionnel reste positif. En fait, une communication franche permet au couple de voir plus clair et d’identifier des solutions. Si les attentes de chacun sont trop différentes, la transparence de chacun facilitera le choix de mettre fin à la relation car ça devient la solution la plus bénéfique pour chacun. Pour tout couple, il y a à la fois des moments heureux et des moments plus difficiles. Nous ne savons jamais ce que la vie nous réserve. Je trouve intéressant d’observer comment les couples gèrent les événements de vie difficiles. Ça me donne une bonne idée de la qualité de leur communication et de leurs habiletés à être vraiment intimes.

                En guise de conclusion, je crois fortement qu’il s’avère intéressant de travailler les techniques de communication en thérapie mais qu’il est aussi primordial de faire comprendre au couple qu’il y a souvent des attentes différentes à clarifier ou un manque de transparence et d’honnêteté.

pilier

Quand nous parlons de relations de couple, il s’avère essentiel d’aborder la notion de règles. À mon avis, une règle représente soit une valeur à privilégier ou une limite à ne pas franchir. Un couple est l’union de deux entités ayant leurs propres besoins, désirs et limites. Ainsi, la liberté de l’un se limite à la liberté de l’autre. Il est important de trouver un terrain d’entente dans le couple afin de s’assurer de suivre une direction commune.

cercle

Dans le diagramme de droite sont représentés deux cercles qui s’entrecoupent. Symboliquement, ils représentent les deux individus distincts qui se rencontrent. Comme vous pouvez voir, il y a à la fois un « Nous » (partie du milieu) et deux « Je ». Pour arriver à un « Nous » solide, il est indispensable que beaucoup de valeurs communes soient présentes. Celles-ci serviront de base pour définir les différentes règles du couple. Pourquoi les règles sont tant importantes ? Car elles donnent un sens plus profond à la relation et permettent de mieux connaître l’autre et de le respecter. Il va sans dire qu’elles facilitent grandement la communication. D’ailleurs, quand on y pense, tout système est régi par un code de règles, que ce soit un pays, une compagnie ou une organisation religieuse. Voici un exemple de règles qu’un couple peut définir :

  • Être honnête l’un envers l’autre
  • Se respecter mutuellement
  • Donner suffisamment d’attention et d’écoute à son partenaire
  • Être fidèle, ne pas avoir de relations extra-conjugales
  • Favoriser la créativité
  • S’affirmer au fur et à mesure quand il y a insatisfaction.
  • Se montrer valorisant envers son partenaire
  • Lors de désaccords, trouver des solutions gagnant-gagnant

Voilà, je crois que dans un début de relation, il peut être intéressant de s’asseoir avec son partenaire et de définir un système de règles. Ensuite, au quotidien, le défi sera de bien les suivre. Une bonne communication ouverte permettra d’assurer un bon suivi de la situation et de remédier à des écarts possibles qui pourraient s’aggraver sans cette communication.

                Un autre aspect à discuter constitue l’établissement de limites, que ce soit au niveau relationnel ou sexuel. Tout être humain a droit de ne pas être à l’aise avec certains aspects d’une relation. Pour moi, mettre ses limites revient à faire preuve de respect envers soi-même. Quelqu’un incapable de mettre des limites accumulera beaucoup de souffrance et il y a risque de réaction explosive par la suite.

                Parfois, il est ardu de définir précisément ce que nous attendons d’une relation, plus particulièrement si nous n’avons pas beaucoup d’expérience à ce niveau. Il s’avère donc primordial d’être à l’écoute de soi-même tout au long de la relation et avoir le courage d’exprimer son ressenti à son partenaire. Une relation constitue aussi une opportunité de mieux nous connaître et il est normal de découvrir de nouveaux désirs ou de nouvelles limites.

Si vos relations interpersonnelles vous préoccupent, il peut être pertinent de consulter un psychothérapeute ou sexologue clinicien. Vous pouvez prendre un rendez-vous en cliquant ici.

imagesCANL1JIZ